ENQUÊTE BAISSE DES PRIX DES PETITES SURFACES

PRIORITÉ À LA MAÎTRISE DE L’ÉNERGIE

Le baromètre de l'union des maisons françaises - CSA a demandé aux Français ce à quoi ils ne renonceraient pas dans leur projet de construction d'une maison en cas de restriction budgétaire. Pour plus d'un tiers d'entre eux (37 %), il s'agit de la maîtrise de l'énergie. Viennent ensuite la superficie des pièces (25 %) et le recours aux matériaux environnementaux (17 %). À la question « Qu'est-ce qu'une maison « innovante » ?», les personnes interrogées ont cité spontanément des innovations liées à la maîtrise de l'énergie. En tête : le recours à l'énergie solaire (37 % des citations), la maison écologique à l'usage (31 %) et l'utilisation d'énergies renouvelables (20 %). Suivent ensuite, l'isolation (14 %), la maîtrise des dépenses énergétiques (14 %), la maison en bois (13 %) et le système de chauffage écologique (13 %).

ACQUISITION LES JEUNES D’ABORD !

La part des acquéreurs immobiliers de moins de 30 ans n'a cessé d'augmenter ces dernières années, selon les statistiques des notaires de France. Ainsi, la proportion des jeunes propriétaires est passée de 16,1 % en 1999 à 19,8 % en 2009. Ils ont représenté 20,7 % des acquéreurs d'appartements et 17,3 % des acheteurs de maisons en 2009. La part des jeunes de moins de 30 ans dépasse la moyenne dans le nord et le nord-est : Nord (27 %), Moselle (26 %), Pas-de-Calais, Oise et Bas-Rhin (25 %), Marne (23 %), Somme (21 %). Dans le même temps, la part des acquéreurs de plus de 55 ans reste stable à 20 % depuis neuf ans.

LES CRÉDITS TOUJOURS EN BAISSE

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers continuent leur baisse, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Pour le mois de mars 2010, les taux moyens des prêts immobiliers se sont établis à 3,60 % (hors assurances et coût des sûretés) contre 3,64 % en février et 3,75 % en janvier. C'est donc 4 points de base de moins depuis février 2010 et 15 points au total par rapport à janvier 2010 ! Ils étaient de 3,93 % au troisième trimestre 2009, 4,18 % au deuxième trimestre, 4,55 % au premier trimestre et 5,07 % au 4e trimestre 2008. La durée moyenne des prêts reste stable à 209 mois.

Posté le 19/05/2010