LABELS, NOUVELLES ÉNERGIES

Bbc-effinergie, qualitel, hpe... quelques pistes pour se repérer dans le foisonnement des labels.

ADOSSÉ À LA RT2005

Le label BBC-Effinergie atteste que le bâtiment respecte les niveaux de performance voulus et ouvre droit aux avantages fiscaux (Scellier, PTZ+). Il est délivré par trois organismes accrédités : Promotelec (label Performance), Céquami (certifications NF Maison individuelle, Maison individuelle HQE ou Maison Haute Performance) et Cerqual (certification Qualitel, Habitat et environnement ou NF Logement).

LE LABEL HPE (HAUTE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE)

Le label HPE, qui atteste également que le bâtiment respecte un niveau de performance énergétique globale supérieur à l'exigence réglementaire, comprend cinq niveaux. HPE, le premier correspond à une consommation plus performante de 10 % par rapport à la RT 2005. Elle est de + 20 % pour le label THPE (très haute performance énergétique). Le label HPE EnR (énergie renouvelable) ajoute aux exigences du label HPE une condition : soit l'utilisation de la biomasse à plus de 50 % de la consommation du bâtiment, soit la liaison à un réseau de chaleur alimenté à plus de 60 % par des énergies renouvelables. Enfin, le label THPE EnR va aux constructions dont les consommations sont inférieures d'au moins 30 % à la consommation maximale autorisée et utilisant des équipements d'énergie renouvelable ou des pompes à chaleur très performantes.

PRÉFIGURANT L'ARRIVÉE DE LA RT 2012

L'association Effinergie peaufine son nouveau référentiel, Effinergie+, qui devrait notamment introduire l'évaluation obligatoire des consommations des appareils électroménagers et la mise en place de compteurs aux prises électriques. Rappelons qu'à l'horizon 2020, le bâtiment à énergie positive, c'est-à-dire produisant plus d'énergie qu'il n'en consomme, sera le standard exigé pour tous les logements neufs. Avec de nouveaux labels en perspective.

CRÉATION DU LABEL BÂTIMENT BIOSOURCÉ

© DR / Fotolia
© DR / Fotolia

Le bois et ses dérivés, la paille, le chanvre, mais aussi la plume ou encore la laine de mouton, peuvent entrer dans la construction des bâtiments. Ces biomatériaux naturels et recyclables contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou le stockage temporaire de carbone. Pour encourager leur utilisation, l'ex-ministère de l'Écologie a créé par décret le label « Bâtiment biosourcé ».

ADOSSÉ À LA RT2005

Le label BBC-Effinergie atteste que le bâtiment respecte les niveaux de performance voulus et ouvre droit aux avantages fiscaux (Scellier, PTZ+). Il est délivré par trois organismes accrédités : Promotelec (label Performance), Céquami (certifications NF Maison individuelle, Maison individuelle HQE ou Maison Haute Performance) et Cerqual (certification Qualitel, Habitat et environnement ou NF Logement).

LE LABEL HPE (HAUTE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE)

Le label HPE, qui atteste également que le bâtiment respecte un niveau de performance énergétique globale supérieur à l'exigence réglementaire, comprend cinq niveaux. HPE, le premier correspond à une consommation plus performante de 10 % par rapport à la RT 2005. Elle est de + 20 % pour le label THPE (très haute performance énergétique). Le label HPE EnR (énergie renouvelable) ajoute aux exigences du label HPE une condition : soit l'utilisation de la biomasse à plus de 50 % de la consommation du bâtiment, soit la liaison à un réseau de chaleur alimenté à plus de 60 % par des énergies renouvelables. Enfin, le label THPE EnR va aux constructions dont les consommations sont inférieures d'au moins 30 % à la consommation maximale autorisée et utilisant des équipements d'énergie renouvelable ou des pompes à chaleur très performantes.

PRÉFIGURANT L'ARRIVÉE DE LA RT 2012

L'association Effinergie peaufine son nouveau référentiel, Effinergie+, qui devrait notamment introduire l'évaluation obligatoire des consommations des appareils électroménagers et la mise en place de compteurs aux prises électriques. Rappelons qu'à l'horizon 2020, le bâtiment à énergie positive, c'est-à-dire produisant plus d'énergie qu'il n'en consomme, sera le standard exigé pour tous les logements neufs. Avec de nouveaux labels en perspective.

CRÉATION DU LABEL BÂTIMENT BIOSOURCÉ

© DR / Fotolia
© DR / Fotolia

Le bois et ses dérivés, la paille, le chanvre, mais aussi la plume ou encore la laine de mouton, peuvent entrer dans la construction des bâtiments. Ces biomatériaux naturels et recyclables contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou le stockage temporaire de carbone. Pour encourager leur utilisation, l'ex-ministère de l'Écologie a créé par décret le label « Bâtiment biosourcé ».

Posté le 20/01/2012