NORD, UN TOIT POUR SOI

La grande tendance observée en ce début d'année sur le marché du neuf, est un retour aux biens destinés à l'habitation principale.

L'UN DE NOS CONSTATS EST QUE NOUS VENDONS MOINS, MAIS DANS DES BUDGETS PLUS IMPORTANTS.

© Droits réservés
© Droits réservés

Nacarat est un promoteur, filiale du groupe Raoul Dutilleul. Nous intervenons sur tout type de constructions, bureaux, centres commerciaux, hôtellerie et pour l'année 2012, nos résultats sont au-delà de nos espérances même si, en termes de logements purs, nous sommes, comme la majorité des autres promoteurs, en recul de 25 à 30 % sur l'ensemble de la France, hors région parisienne.
L'un des plus gros changements pour l'année 2012 réside dans le fait qu'une majorité de nos ventes immobilières, soit 53 %, porte désormais sur des biens destinés à de la résidence principale et pour 47 % à de l'investissement locatif.
Une tendance qui devrait se prolonger et probablement s'accentuer en 2013. En ce qui concerne la région lilloise, nous sommes sur un marché portant essentiellement sur des biens de type collectifs, avec une forte volonté de nous positionner sur des zones Anru, à TVA réduite, afin de cibler une clientèle de primo-accédants et de leur offrir des produits aux surfaces et prestations étudiées et particulièrement travaillées. Nous avons peu de maisons individuelles en stock mais des programmes en ce sens débutent à Seclin ou Marcq-en-Baroeul, confirmant ainsi la reprise des produits d'habitation. Cette nouvelle donne nous conduit également à mener une réflexion sur des processus de commercialisation à réétudier. Il nous faut accompagner plus intensément dans leurs démarches d'achats les clients acquéreurs, à l'image des primo-accédants, y compris dans leurs recherches de prêts. Une réelle différence avec les investisseurs, plus habitués à ce type d'acquisitions. Nous développons également un outil de visite virtuelle en 3D, permettant aux personnes de mieux appréhender les volumes et aménagements possibles de leurs biens.
Côté programmes, nous en avons toujours une vingtaine en cours, dont le City'Zen à Lille, qui propose cinquante-quatre logements, dont quarantequatre appartements du studio au T3 entre 166 500 et 227 500 euros et dix penthouses installés sur le toit des immeubles à partir de 338 000 euros. L'Urban Harmony, situé dans l'écoquartier de la zone de l'Union à Tourcoing offre, quant à lui, cent trente-neuf logements autour d'un jardin ouvert et partagé avec les habitants du quartier. Les biens s'y négocient entre 80 000 et 240 000 euros en TVA réduite à 7,7 %.

Bruno Duquesnoy
Directeur commercial Nord de Nacarat Groupe Rabot Dutilleul

Posté le 20/01/2012