SUD OUEST, LE PLEIN DE DYNAMISME

Avec le nouveau dispositif duflot, kaufman et broad espère répondre à la demande des primo-accédants en livrant plusieurs programmes en 2013.

DANS LE SUD-OUEST, NOUS AVONS LA CHANCE DE PROFITER DE TROIS SECTEURS DYNAMIQUES ET PRISÉS.

© Droits réservés
© Droits réservés

Depuis deux ans, la demande en accession à la propriété est en hausse pour les primo-accédants. Dans cette optique, nous allons sortir de terre plusieurs programmes neufs en 2013 au Pays basque, en Gironde et dans l'agglomération toulousaine. Il s'agit de maisons individuelles à 200 000 euros ou de petits collectifs proposés à 3 200 euros/m², voire à 2 800 euros/m² à Labenne, dans les Landes. Il faut dire que dans le Sud-Ouest, nous avons la chance de profiter de trois secteurs dynamiques avec une forte demande. La notoriété du Pays basque y est pour beaucoup, notamment pour notre clientèle provenant d'Europe du Nord, mais aussi pour les personnes qui investissent dans ce secteur en vue de s'y installer au moment de la retraite.
À Bordeaux et sur le bassin d'Arcachon, nous proposons plusieurs produits en accession à la propriété à des prix maîtrisés grâce, entre autres, à l'aide des villes concernées. Ces programmes se situent notamment à Audenge pour le bassin, et dans les secteurs de Caudéran et des Bassins à flot, proches du centre-ville et du tramway, côté Bordeaux. Au sein de l'agglomération toulousaine, en revanche, nous proposons davantage de maisons individuelles ou de ville à 3 000 euros/m², avec une rentabilité estimée à 4 % en moyenne. Pour les produits situés au coeur de la ville Rose ou en proche couronne et bénéficiant de la présence de commerces et services, des programmes neufs en collectif et en individuel vont bientôt voir le jour, comme dans le quartier du Chemin de la Plaine à Balma, moyennant une enveloppe comprise entre 2 700 et 3 400 euros/m².
Dans notre métier, l'emplacement d'un bien représente un facteur de choix. Après les élections présidentielles, nous avons connu un premier semestre 2012 très moyen, puis un bon deuxième semestre grâce à la dynamique de la loi Scellier. Je pense que cette année sera correcte grâce à la nouvelle loi Duflot qui représente, à mon sens, une évolution positive par rapport à l'ancien dispositif, notamment eu égard à l'encadrement des loyers avec des prix à la relocation maîtrisés, qui restent corrects. Dans l'immédiat, commerciaux et clients devront s'adapter à ce nouveau dispositif et à sa réglementation autour de points précis comme le PTZ+, afin de bien l'appréhender et effectuer les bons choix. Enfin, il est à noter que les taux d'emprunt très bas envoient des signaux positifs pour 2013. Ces conditions vont, je l'espère, attirer de plus en plus d'investisseurs d'une part et favoriser l'accès à la propriété d'autre part.

Jacques Rubio
Directeur général de Kaufman & Broad Sud-Ouest.

Posté le 20/01/2012