RHÔNE-ALPES, CONFIANCE AU BEAU FIXE

La part de clientèle en résidence principale a sensiblement évolué au profit des investisseurs. Cette tendance sera à confirmer avec la nouvelle loi Duflot.

Nous proposons des produits moyen à haut de gamme pour satisfaire tous les profils d'acquéreurs de la région.

Nous réalisons une meilleure année que 2012 avec une augmentation de 7 à 9 % sur tous les territoires. Les voyants sont au vert avec des taux d'intérêt très bas et une confiance retrouvée. Depuis le début de l'année, notre clientèle est essentiellement concentrée sur la résidence principale. Elle se compose de primoaccédants, des jeunes de vingt-cinq à trente-cinq ans, et de secundo-accédants pour la revente. Même si les investisseurs sont un peu moins nombreux aujourd'hui en raison du changement de dispositif fiscal pour l'investissement locatif, avec le passage du Scellier au Duflot et le temps nécessaire pour bien appréhender les rouages du nouveau dispositif. Entre autres mesures incitatives, ce dernier offre 18 % de réduction d'impôt sur le montant de l'achat destiné à la location, ce qui pourrait bien décider quelques investisseurs lorsqu'ils découvriront leur feuille d'impôt ce mois-ci !
Depuis le mois de juillet, nous proposons, à Saint-Jean-de-Gonville, à dix minutes de la frontière suisses des maisons jumelées à 3 400 euros/m², ce qui est assez exceptionnel dans le secteur. Cela s'est avéré un succès avec dix ventes en l'espace de deux mois. Nous espérons solder cette opération d'ici la fin de l'année. Nous comptons aussi proposer de plus en plus de programmes mixtes intégrant logements collectifs et maisons jumelées. Dans la région annécienne, le bassin genevois et le pays de Gex, nous commercialisons également de nombreux programmes plus haut de gamme, s'affichant entre 4 000 et 4 800 euros/m², en phase avec les attentes des acquéreurs suisses et des frontaliers. Il faut savoir que les critères sont très différents dans le pays de Gex et en Haute-Savoie. En effet, la clientèle frontalière a des niveaux de revenus plus élevés qu'ailleurs avec, notamment, des jeunes de vingt-cinq à trente ans dotés de budgets permettant l'achat de produits jusqu'à 400 000, voire 500 000 euros.
En Isère, nous avons trois produits vraiment complémentaires. À Biviers, un programme très haut de gamme de cinq petits bâtiments en R+1, dont les travaux ont démarré en juin et dont 50 % des ventes ont déjà été réalisées. Dans la commune d'Eybens, la commercialisation d'un produit intermédiaire est également proposé depuis le début de l'été entre 3 250 et 3 500 euros/m² à destination des primo-accédants. Enfin, ce mois-ci, au coeur de Grenoble, dans le quartier des Eaux-Claires, un autre programme va voir le jour.

Jérôme De Giorgi
Responsable commercial d'Icade Alpes Savoie, Haute-Savoie, Ain et Isère
Icade
www.icade-immobilier-neuf.com


Posté le 07/10/2013