Les Français et le neuf

achat sur plan

Logement neuf : les Français se méfient de l’achat sur plan

 

D’après une récente étude, une majorité des Français aimerait vivre dans un logement neuf. Mais malgré les nombreux avantages reconnus aux logements neufs par rapport aux logements anciens, les Français restent convaincus que le neuf coûte plus cher et qu’acheter sur plan reste une opération risquée.

 

Les Français plébiscitent le neuf : voilà ce qui ressort de l’étude « Du neuf dans la vie des Français » publiée en septembre 2013 par l’Ifop pour le compte d’Immobilier Stock Exchange. En effet, pour 57 % des personnes interrogées, le neuf constitue leur idéal de logement. Mais comment expliquer que le volume des ventes de logements neufs reste particulièrement bas, alors même que les Français semblent préférer le neuf à l’ancien ?

 

 

Des avantages clairement reconnus

 

D’après l’étude, les Français reconnaissent qu’un logement neuf offre de nombreux avantages :

 

  • Une meilleure performance énergétique (67 %) : un sujet particulièrement d’actualité, alors que le plan de rénovation énergétique  – qui concerne logiquement essentiellement les logements anciens – vient d’être lancé.

  • Un entretien plus simple : 40 %

  • Des aménagements (placards…) optimisés : 25 %

  • Une meilleure apparence intérieure (peintures, finitions…) : 18 %

  • La garantie décennale (15 %)

  • L’environnement (nouveau quartier, éco-quartier…) : 10 %

  • La sécurité (incendies, accidents…) : 9 %

  • L’apparence extérieure : 7 %

 

 

Le neuf considéré comme trop cher

 

D’après la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FBI) les ventes de logements neufs ont connu un très léger sursaut , après plusieurs trimestres de baisse consécutifs. Mais comment expliquer que les Français plébiscitent le neuf et investissent dans l’ancien ? 

 

Tout simplement en raison du prix : d’après l’étude, 71 % des Français estiment qu’à surface égale et dans un même quartier, un logement neuf sera plus cher qu’un logement ancien.

 

 

Un achat sur plan jugé risqué

 

C’est surtout le fait d’acheter un bien qui n’existe pas encore qui freine les Français : seuls 29 % d’entre eux seraient prêts à acheter sur plan et 66 % seraient contre.

 

L’étude révèle les craintes occasionnées par un achat sur plan :

 

  • 73 % redoutent le défaut de livraison (en raison d’une arnaque ou de la faillite du promoteur…)

  • 57 % craignent de ne pas disposer du logement dans les délais prévus

  • 35 % ont peur d’être déçus par l’agencement du bien

  • 8 % appréhendent d’avoir à faire face à des difficultés de paiement

  • 6 % pensent qu’ils risquent d’être loin des commodités (transports, commerces…)

 

François Hollande s’est fixé un objectif clair : faire construire 500 000 logements neufs par an au cours de son mandat. Encore faut-il que ces logements trouvent preneur : les Français semblent convaincus des avantages du neuf mais restent encore réticents à acheter sur plan. Il ressort également de l’étude que les agents immobiliers – en qui près de 60 % des Français ont confiance – restent encore très absents sur un marché sur lequel les acheteurs attendent un réel accompagnement.

Posté le 10/10/2013