LA DÉMATÉRIALISATION DES ACHATS IMMOBILIERS EST ENCLENCHÉE

Répandue dans de multiples secteurs, la dématérialisation touche à son tour l'immobilier. Exemple avec l'investisseur et promoteur national Icade, filiale de la Caisse des Dépôts, qui vient de sortir une offre originale basée sur cette pratique.

L'immobilier tend à passer à la dématérialisation, mais bien après d'autres secteurs ou services. Comment expliquez-vous ce décalage ?

Hervé Manet : La principale difficulté a consisté à régler la question de la sécurisation des paiements, d'autant plus qu'il ne s'agit pas des mêmes montants que pour l'achat d'un billet de train ! Ensuite, la loi encadre énormément le logement afin de bien protéger le consommateur. Il a donc fallu passer par un certain nombre d'étapes successives, et notamment mettre au point un logiciel adapté à cette activité. Chez Icade, nous avons cru très tôt à cette évolution mais pour toutes ces raisons, nous avons plutôt suivi l'air du temps que nous ne l'avons anticipé. Mais le mouvement est désormais enclenché et d'autres promoteurs s'y mettent.



Concrètement, de quoi s'agit-il ?

H. M. : C'est la possibilité d'acquérir un bien entièrement en ligne. Ce dispositif a été mis au point et fonctionne maintenant en partenariat avec la Société Générale. Nous sommes partis du constat que nos clients sont prêts depuis longtemps à effectuer des réservations sans passer par une agence ou un bureau de vente pour acheter un billet de train ou d'avion, louer une voiture, etc. Nous avons souhaité offrir ce même service pour l'immobilier avec, je le répète, la difficulté majeure de sécurisation des paiements. Avec notre espace de vente en ligne, le client a la possibilité de choisir des logements, de comparer ses différentes sélections, de simuler sa capacité d'emprunt ou la possibilité d'accéder à un prêt à taux zéro, et de réserver l'appartement qu'il a choisi après paiement en ligne d'un dépôt de garantie, d'un montant de 1 200 euros au maximum. Cela valide sa réservation et nous archivons ensuite l'ensemble de son dossier. Ce dispositif a été testé à blanc au premier semestre et il a été mis en ligne pour la première fois sur une opération parisienne, Intra'Muros, lancée en octobre dans le 19e arrondissement. Un premier client a acquis un appartement en ligne en novembre.



Quels sont les principaux avantages d'une telle pratique ?

H. M. : D'abord, il n'y a plus à se déplacer, le client peut visualiser, sélectionner et ensuite réserver tout en restant derrière son écran d'ordinateur. Il peut aussi accédez à de nombreux services qui l'aideront à effectuer son choix : plan en 3D pour réaliser toutes les mesures nécessaires, comparaison de lots, simulateurs financiers... Pour nous, c'est une nouvelle forme de contact direct avec le client : nous pouvons « tchater » avec lui et c'est très intéressant pour comprendre sa motivation. Une équipe commerciale reste en effet à sa disposition pour répondre à toutes ses questions, l'orienter dans son projet et le guider pas à pas dans la réservation en ligne de son futur appartement. Autres atouts, il se retrouve en totale sécurité et il n'y a plus de transfert de papier, tout s'effectuant en direct et en ligne. C'est aussi bien évidemment un gain de temps puisque dès sa signature, nous vérifions le contrat, nous le signons et l'enregistrons immédiatement. À noter que le notaire est également dans la boucle sous cette forme dématérialisée puisque nous lui transmettons le contrat en ligne.



À quel type de clientèle cela s'adresse-t-il plus particulièrement ?

Pour l'instant, nous observons que ce sont plutôt les investisseurs privés qui viennent progressivement à ce dispositif. En revanche, les accédants à la propriété en résidence principale restent encore très attachés à la visite des lieux, au contact visuel et à la rencontre physique pour l'entretien préalable. Je vois donc plutôt un développement côté placement immobilier patrimonial. D'ailleurs, celui qui a déjà réservé chez nous par ce biais et les autres intéressés par notre programme du 19e arrondissement n'habitent absolument pas en région parisienne. C'est aussi tout l'avantage de cette formule, qui abolit l'éloignement géographique. Je suis M. Dupont, j'habite la Creuse, j'ai un peu d'argent que je veux placer pour avoir des revenus et, éventuellement, un bien à Paris pour ma retraite le moment venu : après avoir fait le tour du site présentant le projet, j'ai la conviction qu'il s'agit d'un bon rapport qualité-prix, je m'engage immédiatement et je réserve sans délai et sans avoir eu à me déplacer.



Son parcours.

1957 : naissance le 29 janvier.
1982 : directeur administratif et financier de SAE Iraq.
1985 : directeur de SAE Immobilier.
1999 : directeur général adjoint puis président directeur général de Marignan Immobilier (devenu Bouwfonds Marignan en 2006).
2007 : membre du comité exécutif d'Icade, président d'Icade Promotion.
2008 : président Île-de-France de la Fédération des promoteurs constructeurs.
2013 : lancement en octobre de l'espace de vente en ligne d'Icade.


Posté le 06/01/2014