EST, UNE DEMANDE BIEN PRÉSENTE

En Alsace, cinquante pour cent des logements sont vendus dans la Cus, véritable secteur stratégique pour la construction.

La communauté urbaine de Strasbourg est toujours très attractive concernant l'acquisition de logements.

Comment se comporte le marché immobilier alsacien ?
Le premier trimestre est meilleur que celui de 2013, fédérant plus de ventes. Les logements sont, pour 50 à 60 %, achetés par des primo-accédants et accédants dans le cadre d'une résidence principale. Néanmoins, les superpositions de normes et les contraintes diverses imposées aux promoteurs font que les budgets ne cessent d'augmenter et que l'écart se creuse entre les prix des logements et les possibilités de financement des acquéreurs, alors que la demande est bien présente.
Quels sont les secteurs les plus demandés ?
Strasbourg et sa communauté urbaine constituent toujours le coeur du marché, les clients papillonnant d'une offre à l'autre, essayant de négocier les meilleures conditions d'achat. D'ailleurs, on peut y trouver des biens à 2 200 euros/m² en TVA réduite et jusqu'à 5 500 euros/m², dans le centre et les quartiers résidentiels.

Jacques Avenel
Directeur général de Spiral
Spiral
www.spiral-promotion.fr



Les logements construits sur mesure attirent toujours les acquéreurs.

Avez-vous remarqué des constantes dans les demandes des acquéreurs ?
Nous devons cibler nos produits en fonction des demandes. Les gens apprécient les maisons sur mesure, conformes à la RT 2012. Ils formulent également des attentes au niveau du design tout en restant dans un budget qui reste tendu, le panier moyen étant à 250 000 euros pour la seule maison. Côté foncier, même s'il y en a de disponible, il faut compter 20 000 euros/are environ, notamment dans le secteur frontalier, sur l'axe autoroutier entre Rixheim et Bâle qui est particulièrement demandé.
Quid des évolutions environnementales ?
Suivant le précepte que l'énergie la moins coûteuse est celle que l'on ne consomme pas, nous développons une gamme de maisons passives. Afin de nous adapter à une clientèle plus âgée en quête d'un confort supplémentaire, nous travaillons sur des maisons de plain-pied, particulièrement appréciées elles aussi.

Isabelle Messier
Gérante de Creages
Creages
www.creages.com


Posté le 12/05/2014