EST, PETITS PRIX SOUHAITÉS

Des terrains bien situés, à proximité de la Communauté Urbaine de Strasbourg, voilà ce qui constitue l'essentiel de la demande de biens neufs en Alsace.

Après une fin d'année ralentie au niveau des demandes, le marché redémarre !

En quoi consistent les demandes des acquéreurs actuellement ?
Aujourd'hui, la vraie demande porte sur l'emplacement et le prix. Nous devons entrer dans les enveloppes d'achat des acquéreurs, proposer, à proximité des résidences, des stationnements, des transports en commun... Les acheteurs veulent de la qualité mais à des prix raisonnables. Ainsi, dans la CUS, un T2-T3 nécessite environ 3 600 euros/m² et concerne plutôt des accédants à la propriété.
En tant que promoteur régional, quels sont vos atouts ?
Nous connaissons parfaitement le secteur sur lequel nous intervenons. Nous sommes au plus près des futurs acquéreurs et les comprenons donc parfaitement. Nous avons lancé, l'an dernier, plusieurs opérations dans la CUS, dont Le 3.14, à Mittelhausbergen, une résidence aux portes de l'Espace européen de l'entreprise proposée entre 99 300 pour un T1 et 336 200 euros pour un bien de quatre pièces.

Chrystèle Houssin
Responsable communication d'Aspee Promotion
Aspee Promotion
www.aspeepromotions.com



Si les gens n'achètent pas, c'est souvent par manque de confiance et non d'argent.

Comment se comporte le marché immobilier en ce moment ?
Il est globalement plus dynamique qu'en 2013, les gens semblent avoir une meilleure visibilité sur leur avenir, financier et politique. Nous venons de passer une longue période d'attentisme, mais les acquéreurs semblent se lancer à nouveau, notamment dans la CUS, à Obernai et Molsheim.
Quelles sont les exigences des acquéreurs ?
Les clients deviennent très précis sur les secteurs d'achats. Ils veulent également pouvoir choisir et s'orienter vers des typologies de résidences à taille humaine, à 3 500 euros/m² en moyenne. Mais des biens haut de gamme peuvent trouver preneur à 4 500 euros/m², voire à 5 000, si la résidence est située dans un secteur privilégié. Nous proposons ainsi des appartements modulables, à l'image du K, à Griesheimsur-Souffel, au milieu d'un verger et à dix minutes de Strasbourg.

Cédric Simonin
Président directeur général de Trianon Résidences
Trianon Résidences
www.trianon-residences.fr


Posté le 05/06/2014