PERSONNALISEZ VOTRE FUTUR LOGEMENT

La VEFA permet de déplacer une cloison, remplacer la baignoire par une douche, choisir du parquet plu tôt que le carrelage prévu... Modalités.
Vous projetez d'acheter un logement qui n'est pas encore construit ? En terme de confort, les avantages du neuf sont évidemment nombreux : emplacements de parking dans l'immeuble, finition soignée, dernières normes en termes d'isolations phonique et thermique... Lors de votre installation, vous n'aurez pas non plus de travaux à prévoir, ni de trop lourdes factures d'énergie à payer. Du côté de la législation, acheter un bien immobilier neuf est presque toujours synonyme de contrat Vefa, acronyme de vente en l'état futur d'achèvement. Si cette formule est plébiscitée en France, c'est que la vente sur plan (l'autre nom de la Vefa) comporte des garanties légales qui protègent l'acheteur, notamment contre les défauts de conformité et les vices de construction. En revanche, ce qui est moins connu, c'est que la Vefa vous offre aussi la possibilité de personnaliser de nombreux éléments de votre futur logement.

Les goûts et les couleurs.

Dans une certaine mesure, selon vos goûts et vos besoins, vous pourrez faire modifier la qualité des matériaux prévus dans le descriptif, comme les sanitaires ou le modèle des radiateurs. Vous pourrez aussi transformer certaines prestations proposées, comme par exemple opter pour la motorisation des volets roulants ou faire installer une douche à la place de la baignoire initiale. Les plans du logement sont également modifiables à condition que les changements désirés ne nécessitent pas le dépôt d'un nouveau permis de construire. Si vous souhaitez faire bouger ou sauter une cloison pour gagner de l'espace, il ne devrait pas y avoir de problème. Mais attention à la facture finale, car les options gratuites sont généralement limitées au choix des finitions : papier peints, moquettes, peintures... Par ailleurs, les promoteurs ne travaillent pas tous selon les mêmes règles, notamment en terme de timing. Les options sont tantôt possibles jusqu'à la signature chez le notaire, tantôt jusqu'à une date limite fixée par le vendeur. Il vous faudra donc vous y prendre le plus tôt possible pour informer le constructeur de vos souhaits et pour ensuite négocier avec lui les changements.



Négocier le changement.

Quelles que soient les modifications que vous souhaitez voir apporter à votre futur logement, il vous faudra tout d'abord vous assurer auprès de votre vendeur qu'elles sont techniquement réalisables. Si c'est le cas, vous devrez ensuite calculer très précisément l'incidence de chacun des changements demandés sur le prix du logement (les plus-values comme les moins-values) puis négocier avec votre vendeur le nouveau coût. Vous ferez ensuite établir un avenant au contrat de réservation qui indiquera précisément les changements et inclura les plans modifiés. Un élément à ne pas négliger car c'est à partir de ces nouveaux plans que les entreprises sous-traitantes réaliseront les travaux de votre futur logement. Un logis avec les avantages du neuf et désormais vraiment à votre goût.


Posté le 05/06/2014