MÉDITERRANÉE, REDÉMARRAGE EN VUE

Face à un marché en constante évolution, le groupe Constructa a trouvé la clé du succès en adaptant son offre aux nouveaux modes de vie des acquéreurs.

Aujourd'hui, nous nous attachons davantage à vendre des modes de vie plutôt que des biens.

Quelles sont les particularités de la demande en ce moment ?
Dès lors que nous sommes sur des produits correspondant à un pouvoir d'achat courant, nous continuons à bien fonctionner, notamment auprès des primo-accédants. Les futurs acquéreurs ont tendance à se concentrer sur de nombreux détails comme la taille des pièces, la présence de rangements, le type d'orientation... Cela constitue une vraie différence par rapport aux années précédentes, quand les investisseurs achetaient des produits sans les voir en fonction des dispositifs fiscaux.
Qu'est-ce qui décide les acheteurs ?
Acheter dans le neuf, c'est acheter une promesse. Notre démarche est donc d'offrir de vrais choix d'adresses. Quelque 40 % de la décision d'achat vient de l'emplacement. Les gens ont aujourd'hui besoin de proximité. Ils sont dans une logique de convivialité, d'ouverture, veulent des commerces, des appartements ouverts sur les autres, des transports en commun... En résumé, le mode de vie est devenu prépondérant.

Gilles Bollard
Directeur général de Constructa Vente (Île-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Montpellier).
Constructa Vente
www.constructa-vente.com



Les gens n'achètent plus seulement un bien mais aussi une ambiance, un lieu, une histoire...

Quels sont les secteurs prisés à Marseille en ce moment ?
Tout ce qui est beau, bien placé, voire affiché à des prix plutôt élevés, de 5 500 à 6 000 euros/m², se vend encore très bien. Cela est particulièrement vrai vers Saint-Charles, côté rue de la République et le long du boulevard du Littoral, des quartiers vivants et dynamiques, bénéficiant de transports en commun et de multiples commerces. Les candidats à l'achat apprécient également les petits plus que nous apportons dans nos résidences, à l'image du Konnect, côté Saint-Charles, qui offre une salle de sport.
Les investisseurs sont-ils de retour ?
Il est indéniable que les achats en lien avec le Duflot ne sont efficaces que dans certaines zones et que les investisseurs restent encore dans l'incertitude par rapport aux mesures gouvernementales. Ceci dit, nous continuons à rencontrer des investisseurs patrimoniaux, surtout dans les quartiers bien situés comme le 5e arrondissement.

Philippe Bega
Directeur régional Méditerranée de Constructa Promotion (Provence-Alpes-Côte d'Azur et Montpellier).
Constructa Promotion
www.constructa.fr


Posté le 10/03/2014