EST, BELLES DES FRONTIÈRES

Des emplacements de qualité, des maisons à l'architecture soignée et respectueuses de l'environnement, voilà de quoi séduire les acquéreurs.

Nous poursuivons notre développement, avec un objectif de quinze à vingt maisons par an à colmar.

Batige jouit d'une belle renommée, notamment parce que nous travaillons selon les désirs de nos clients et élaborons des projets sur mesure et non sur catalogue. En 2010, avant que l'on n'achète la société, celle-ci sortait vingt-quatre maisons par an : cette année, malgré la conjoncture, nous allons finir avec cinquante. De Rixheim à Hégenheim, nous travaillons beaucoup dans le secteur frontalier et voyons des acquéreurs suisses et anglais, des gens travaillant dans de grosses sociétés telles Novartis ou Roche. Ils cherchent à faire construire à proximité des localités afin de bénéficier des commodités et donner de l'autonomie à leurs enfants. Le plus souvent, ils sont très sensibles aux économies d'énergie et à l'écologie. Nous avons également, en complément de nos copropriétés dont l'Atrium, programme en cours à Blotzheim, de nombreux terrains à proposer, dans un budget moyen affiché de 20 000 à 30 000 euros/are selon l'emplacement. »

Oguz Karadag
Président directeur général de Batige
Batige
www.batige.com



Il faut remettre les clients au coeur de notre métier, ce sont les maîtres de l'usage, qui vont vivre dans les lieux.

La société a été créée en septembre 2011 en association avec Sogeprom, filiale de promotion immobilière du Groupe Société Générale. Notre volonté est de nous développer de façon pérenne en Alsace et en Lorraine en réalisant de cent cinquante à deux cent cinquante habitats par an. Notre coeur de cible reste le logement, notamment à destination des accédants, en privilégiant, y compris dans l'acquisition des terrains, le meilleur rapport qualité-prix. La demande principale de nos clients est finalement simple : pouvoir acheter. Et pour cela, il faut que nous soyons capables de concevoir mieux et moins cher. Nous commercialisons L'Initial, à Strasbourg, au coeur de l'écoquartier de la Brasserie. Quarante-quatre logements sont proposés en deux bâtiments, du studio au quatre-pièces, à un prix moyen de 3 050 euros/m² hors parking. À la Robertsau, nous proposons dix logements et deux maisons de ville dont la livraison est prévue pour juin 2015.

Clément Sommer
Président d'alprim
alprim
www.alprim.fr


Posté le 02/12/2013