Logement neuf : la FPI tire la sonnette d’alarme

logement neuf
Observatoire de l’immobilier de la FPI pour le 3e trimestre 
 
Alors que la fin de l’année approche à grands pas, la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) vient de publier son dernier observatoire de l’immobilier neuf pour le 3e trimestre 2013. Le constat est clair : le rebond du 2e trimestre était passager et tous les indicateurs sont à nouveau à la baisse. 
 
Comme tous les 3 mois, l’organisation professionnelle représentant les promoteurs immobiliers du secteur privé vient de dévoiler ses chiffres du logement neuf. La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), qui représente 82 % du marché du logement neuf, note qu’après un «bref rebond» au 2e trimestre, on assiste à une baisse des ventes au détail et à un effondrement des mises en vente malgré une stabilité des prix au 3e trimestre.
 

Faibles ventes de logements neufs

 
En 2011, 102 602 logements neufs ont été vendus, dont 68 616 au cours des 3 premiers trimestres. L’année 2012 a été marquée par une forte baisse des ventes de logements neufs : 80 927 unités sur un an (dont 55 426 au cours des 9 premiers mois de l’année).
 
Pour l’instant, les chiffres de 2013 restent relativement stables par rapport à 2012 : à la fin du 3e trimestre, la FPI estime que 57 147 logements neufs ont été vendus. Un chiffre en légère hausse (+3,1 %) par rapport à la même période en 2012 mais qui reste encore très bas (-16,7 %) par rapport à 2011.
 
Malgré cette relative stabilité, la FPI met l’accent sur la forte hausse des ventes en bloc depuis 2011, qui est passée de 15 % à 19 %.
 

Baisse des mises en vente

 
En 2012, 82 935 logements neufs ont été mis en vente (dont 66 025 au cours des 9 premiers mois de l’année). D’après la FPI, seuls 53 542 logements neufs ont été mis en vente au cours de la même période en 2013, soit une baisse de 18,9% par rapport à 2012 (et même de 26,3% par rapport à 2011).
 
D’après la FPI, cette diminution des mises en vente s’explique par «la volonté des opérateurs d’ajuster leur offre à une demande toujours faible», mais également par la rareté du foncier, la fiscalité ou encore des prix de revient élevés.
 

Stabilité des prix

 
En 2012, le prix moyen du mètre carré en France était de 4 011 € (3 668 € pour la province et 4 765 € pour l’Ile-de-France).
 
En 2013, les prix des logements neufs restent plutôt stables : par rapport au 3e trimestre 2012, les prix ont baissé en moyenne de 2,2 % (-1,9 % en province et -1 % en Ile-de-France). Par rapport au 2e trimestre 2013, les prix du 3e trimestre n’ont quasiment pas évolué (-0,1 %).
 
Alors que les chiffres du 2e trimestre laissaient entrevoir un espoir, les résultats du 3e trimestre sont particulièrement inquiétants. La FPI estime même que «les indicateurs avancés d’octobre font redouter un 4e trimestre particulièrement mauvais». Le gouvernement s’est fixé un objectif ambitieux de faire construire 500 000 logements neufs chaque année : on en est encore très loin et la FPI demande aux pouvoirs publics de prendre des mesures d’urgence.

Posté le 13/11/2014