ACTUALITÉ, DES TAUX TOUJOURS PLUS COMPÉTITIFS

Mais où s'arrêteront-ils ? Les taux des crédits immobiliers n'arrêtent pas de baisser, et l'on constate actuellement des records.
D'après les spécialistes du secteur, et aussi surprenant que cela puisse paraître, la baisse des taux n'est pas terminée. Elle a d'ailleurs encore été visible en février par rapport à janvier.
Il y a deux ans, les meilleurs taux se négociaient à 4,30 %, il y a encore un an, en janvier 2014, les taux s'élevaient à 3,35 % pour une durée de 20 ans. Aujourd'hui, on passe au-dessous des 2 % en taux fixe. C'est dire l'ampleur de la baisse.

Afflux de liquidités.

Ces bonnes conditions sont le résultat de la politique de la Banque centrale européenne (BCE). Elle facilite l'accès aux banques à des liquidités très bon marché. Les établissements peuvent ainsi prêter à des taux très bas, tout en conservant une bonne marge. Les taux auxquels les banques empruntent se situent en février autour de 0,60 %, alors qu'ils étaient à presque 2,5 % il y a un an environ. Conséquence logique : les demandes de crédit augmentent, selon la dernière enquête de la Banque de France.



C'est peut-être le moment de renégocier son crédit.

Les demandes de renégociation de crédit sont en nette progression, et on peut le comprendre aisément, car il est ainsi possible de gagner du pouvoir d'achat. Soit on rembourse le crédit plus vite, soit la mensualité diminue, de toute façon on est gagnant. Reste à convaincre sa banque, ou aller en voir une autre, ou s'adresser à un courtier en crédits, qui peut conseiller utilement les emprunteurs.



Mael Bernier, directrice de la communication Meilleurtaux.com Paris.

Les taux d'emprunt sont très bas, encore orientés à la baisse en ce début d'année. Et il y a de fortes chances pour que ça continue, pour plusieurs raisons : les banques se financent à des taux très bas, prêtent à des niveaux peu élevés, et réalisent tout de même leur marge. De fait, on observe actuellement des taux de 2,35 pour une durée de 15 ans, 2,59 pour 20 ans et 2,93 % pour 20 ans. On a même vu des taux inférieurs à 2 % à Toulouse et Nantes pour d'excellents dossiers, avec de forts revenus et un apport personnel important. Les banques peuvent donc prêter aux particuliers. On constate sur janvier une hausse de 40 % de demandes de crédit, concernant des dossiers très avancés, où le compromis de vente est signé, par rapport à janvier dernier, qui affichait déjà d'assez bons résultats. Quant aux conditions d'octroi, elles ne changent pas : il faut toujours 10 % d'apport personnel. Là dessus, les établissements ne transigent pas, et c'est là que le crédit peut bloquer.



Le palmarès des taux immobiliers.

Meilleurtaux.com février 2015. Ces taux ont été relevés pour les excellents dossiers.

VilleTaux fixe
15 ans
Taux fixe
20 ans
Capacité d'empruntPouvoir d'achat*
Marseille1,85 %2,10 %2 23987
Strasbourg1,85 %2,05 %2 38283
Toulouse1,85 %2,15 %2 47479
Nantes1,85 %2,12 %2 54677
Montpellier1,85 %2,10 %2 64474
Lille1,85 %2,10 %2 88768
Bordeaux1,85 %2,15 %3 10263
Lyon1,80 %2,00 %3 67154
Nice1,85 %2,10 %3 74652
Paris1,75 %2,15 %8 43623

* Pouvoir d'achat immobilier en m² pour 1 000 euros/mois



Pour en savoir plus.

Courtiers en crédit immobiliers :
www.meilleurtaux.com
/www.empruntis.com
Connaître les taux :
www.banque-france.fr


Posté le 23/03/2015