CONSTRUCTION, L'EMBELLIE POUR 2015

Si l'année 2014 demeure en deçà des ambitions en terme de construction de logements, l'embellie constatée au dernier trimestre appelle à l'optimisme. Et les promoteurs immobiliers augurent 10 % de ventes en plus en 2015.

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a retrouvé son bel optimisme.

Aujourd'hui, plus de 80 % de nos prospects entrent en contact avec nous via Internet, plus personne n'achète un logement parce qu'il est passé par hasard devant un bureau de vente ! Lorsque nous mettons en place des lancements commerciaux, nous utilisons de plus en plus les outils numériques : maquettes 3D, réalité augmentée, réalisation d'un site web, d'une page Facebook, etc.



Dans son ensemble, l'année 2014 est demeurée en deçà des objectifs.

Avec un nombre de mises en chantier sous la barre des 300 000, loin des 500 000 logements par an voulus par François Hollande. Les permis de construire ont reculé et les mises en vente (à 85 604 unités) ont chuté de 8,9 % par rapport à 2013. Mais, heureusement, les bons résultats du dernier trimestre ont dégagé un parfum de reprise et permis d'infléchir la tendance à la baisse. Les ventes aux investisseurs, dynamisées par le nouveau dispositif Pinel, ont même grimpé de 21,7 % au dernier trimestre 2014 par rapport à celui de 2013. Et les ventes aux particuliers ont suivi avec une augmentation de 14,6 % sur la même période. La raison ? L'entrée en vigueur, le 1er octobre 2014, du prêt à taux zéro 2015 (PTZ 2015), qui octroie plus d'avantages aux primo-accédants. Les ventes en accession ont ainsi enregistré une croissance de 8,2 % au dernier trimestre 2014 par rapport à celui de 2013. Côté logements en résidences de services, la situation a été moins engageante avec une nette orientation à la baisse des ventes sur l'année 2014 (- 22,2 % par rapport à 2013). Il en va de même pour le marché des maisons, dans une moindre mesure, avec une baisse de 4 % sur un an. Ainsi, 90 000 maisons individuelles ont été vendues en 2014, contre 102 000 en 2013.



Sous l'impulsion du dernier trimestre 2014.

Les conditions sont aujourd'hui réunies pour une embellie du marché du neuf. D'autant que 2015 pourrait voir naître une série de nouvelles mesures destinées à lever les freins des recours abusifs, à simplifier les règles d'urbanisme et les normes de construction.



Prix stables, taux bas : c'est le moment d'acheter !

En 2014, les prix du neuf ont accusé une légère progression en Île-de-France (+ 2,7 %), mais sont restés stables en moyenne dans le reste de l'Hexagone selon l'analyse de la Fédération des promoteurs immobiliers. C'est donc bien le moment d'acheter ! D'autant qu'emprunter n'a jamais été aussi bon marché. La chute exceptionnelle des taux des emprunts immobiliers se poursuit, depuis le début de l'année, avec des niveaux très attractifs de 2,26 % en moyenne pour l'accession dans le neuf, selon l'Observatoire du Crédit Logement/CSA de février dernier. Ils étaient à 2,30 % en janvier 2014 et 3,08 % en décembre 2013. La faiblesse de ces taux, qui limite mécaniquement la baisse des prix, offre en contrepartie une réelle bouffée d'air au pouvoir d'achat immobilier des ménages, notamment celui des primo-accédants. D'après les courtiers de meilleurtaux.com, cette période actuelle de taux bas devrait se prolonger.


Posté le 20/04/2015