LES 5 RÈGLES D'OR POUR FAIRE CONSTRUIRE

Faire construire sa maison permet de concrétiser le projet de ses rêves à un prix final souvent inférieur à celui d'un bien déjà construit. Quelques précautions s'imposent toutefois pour réussir ce beau doublet.

1- Trouver son terrain.

Vous pouvez investir dans deux types de terrain : le terrain en lotissement ou le terrain isolé. Le lotissement offre de nombreuses garanties (les raccordements aux réseaux d'eau ou d'électricité ont été anticipés, par exemple), mais il est souvent régi par un règlement qu'il vous faudra suivre. L'achat d'un terrain isolé garantit plus de liberté, mais peut s'avérer plus risqué. Dans tous les cas, l'emplacement du terrain (à proximité des transports, etc.), son orientation, son exposition et la nature de son sol et sous-sol doivent être passés au crible.



2- Définir un plan de construction.

Il s'agit là d'une étape importante de votre projet, peut-être même la principale. Vous avez la totale liberté d'imaginer les plans de votre future maison. Néanmoins, il est vivement recommandé de s'entourer de professionnels compétents auxquels vous pourrez soumettre vos projets. Le recours à un architecte est obligatoire dès lors que la surface de plancher atteint les 170 m².
Vous pouvez également demander à un constructeur de vous fournir un plan. Dans ce cas, n'hésitez pas à préciser, en amont, les détails architecturaux auxquels vous tenez afin d'avoir la maison la plus personnalisée possible.



3- S'acquitter des formalités.

Les premières formalités administratives concernent le terrain. Il vous faudra demander à la mairie un « certificat d'urbanisme » qui confirmera que le terrain est constructible et précisera les possibles contraintes architecturales à respecter.
Une fois les plans de construction définis, il reste à demander à la mairie un « permis de construire ». Pour cela, il faut déposer dans les services compétents un dossier dûment rempli (qui comprend, notamment, un formulaire administratif de demande de permis de construire, une copie de cadastre, des plans, etc.). Le dossier sera ensuite instruit dans un délai moyen allant de deux à trois mois.



4- Mettre en oeuvre le chantier.

Permis de construire en mains, vous pouvez soit confier la coordination des travaux à un maître d'oeuvre ou un architecte, soit l'assurer vous-même. Dans ce cas, il vous restera à choisir des professionnels issus des différents corps de métiers concernés par ce type de chantier et suivre leur avancée, ce qui peut rapidement s'avérer chronophage.



5- S'assurer.

La souscription à une assurance « dommages ouvrage » est obligatoire pendant toute la durée des travaux, ce avant le démarrage du chantier. Vous pouvez opter pour le contrat d'assurance que vous proposera le constructeur que vous aurez choisi ; vous pouvez également demander un devis à l'assureur de votre choix.
Cette assurance couvrira les dommages qui pourraient survenir pendant, mais aussi après les travaux (il s'agit ici de la fameuse « garantie décennale »). Le choix de ce contrat mérite donc d'être soigné !


Posté le 15/06/2015