LABELS DU NEUF, COMMENT S'Y RETROUVER

Mis à toutes les sauces, dans l'alimentaire comme dans le bâtiment, Le terme de label prête à confusion. La bonne formulation serait plutôt celle de certification, acte par lequel un organisme impartial et indépendant va attester d'un niveau de performance à partir d'un référentiel.

Labels publics et privés.

Certains labels sont encadrés par les pouvoirs publics d'après des textes réglementaires, garantissant des performances supérieures à la réglementation. La certification est accordée par un organisme indépendant. Lequel doit lui-même être accrédité par le comité français d'accréditation (Cofrac). Les labels bénéficiant d'une certification sont NF Maison Individuelle, NF logement, Qualitel, Promotelec Performance, par exemple. Le label NF HQE atteste lui de la haute qualité environnementale du bâtiment. Enfin, le label bâtiment biosourcé est attribué aux logements incorporant un minimum de matière boisourcée, comme le bois, la paille, la laine ou les plumes. Il comporte trois niveaux, selon la quantité de matière boisourcée. Ce label est délivré uniquement aux bâtiments déjà certifiés. Les labels privés sont fondés sur un engagement à respecter, selon certains critères. Mais pas forcément contrôlés par un organisme accrédité comme Effinergie+, BEPOS effinergie 2013 par exemple.



Les qualifications professionnelles.

Sont une reconnaissance du savoir-faire d'un artisan ou d'une entreprise du bâtiment. L'organisation de l'entreprise, la qualité des relations clients, les matériaux utilisés, sont reconnus par l'organisme Qualibat. Les matériaux utilisés peuvent obtenir un label, la plupart accordés par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).



Quels sont les critères ?

Un logement certifié respecte les dispositions réglementaires avec en plus des exigences supplémentaires. Dans les logements certifiés Qualitel/habitat et environnement, par exemple, l'isolation acoustique renforcée offre un niveau de confort plus important. Car si l'isolation thermique est vraiment prise en compte dans les dernières normes, il n'y a aucune exigence phonique pour la maison neuve. Il est question d'ajouter ce critère dans la norme NF, et elle existe dans NF HQE. Une surface minimale d'ouverture est imposée par rapport à la surface de la pièce pour séjour, cuisine et au moins l'une des chambres, garantissant un apport en lumière naturelle dans tout le logement. La qualité de l'air repose sur un système de ventilation de bonne qualité, des matériaux peu émissifs.



Surcoût et revente.

Le surcoût est difficile à évaluer, il peut ne pas y en avoir dans des logements moyen de gamme. Il risque d'y en avoir davantage dans les logements les moins chers, destinés à la primo-accession. À la revente, la valeur verte estimée se situe entre 3 et 9 %, d'après l'association Qualitel.



Nicolas Ribière, Président Cequami, Paris.

Une maison certifiée est un gage de sécurité pour l'acheteur. Cequami, filiale de Qualitel et du CSTB, est un organisme chargé de promouvoir la qualité globale et durable de la maison individuelle, à travers la marque NF. La certification NF prend en compte la qualité du professionnel, de la relation client et de la technique de la maison. Avec un constructeur de maisons NF, le client est certain qu'un contrôle est effectué par une tierce partie, c'est-à-dire Cequami, organisme indépendant, sur la base d'un référentiel auquel le professionnel est tenu de se conformer. Cequami délivre également, en plus de la marque NF, une certification NF HQE (haute qualité environnementale). Une maison NF HQE sera saine, confortable et respectueuse de l'environnement. À un moment où il est beaucoup question de valeur verte des logements, il est fort probable que la certification NF HQE apportera de la valeur à la revente.


Posté le 17/08/2015