ACHETER DANS LE NEUF

Prix à la baisse, taux d'emprunt toujours exceptionnellement bas, nouvelles incitations fiscales... les acheteurs retrouvent le moral.
 

Observatoire du moral immobilier de Logic-Immo.com.

D'après le dernier Observatoire du moral immobilier de Logic-Immo.com, 61 % des futurs acquéreurs estiment que c'est le moment d'acheter ; ils n'étaient que 38 % à partager cette opinion au deuxième trimestre 2012. On le voit, le moral immobilier des Français remonte. C'est notamment parce que, à l'inverse, les prix sont orientés à la baisse. Bémol, ils pourraient à nouveau augmenter en 2015. L'agence de notation Standard & Poor's table sur un recul de 4 % cette année en France, avant un probable retour à une hausse des prix de 1 % en 2015 et de 2 % en 2016. Les Français ne s'y sont pas trompés. C'est donc bel et bien le moment d'acheter, d'autant qu'emprunter n'a jamais été aussi bon marché. Les taux d'intérêt se maintiennent à des niveaux très attractifs : de l'ordre de 3,07 % pour l'achat dans le neuf au premier trimestre 2014, selon une étude de l'Observatoire du Crédit Logement/CSA publiée le 6 mai dernier. Bien sûr, pour les meilleurs profils, ce niveau peut être encore bonifié. La faiblesse des taux d'intérêt, qui limite mécaniquement la baisse des prix, offre en contrepartie une réelle bouffée d'air au pouvoir d'achat immobilier des ménages. Et de plus en plus d'analystes estiment que la période actuelle de taux bas va se prolonger durablement.



Devenir propriétaire, un bon choix.

Face à un marché locatif extrêmement tendu et au regard du durcissement des garanties exigées par les bailleurs, devenir propriétaire est un bon choix pour les ménages qui en ont les moyens. D'autant que le gouvernement annonce un toilettage du prêt à taux zéro pour le mois d'octobre. Les conditions d'attribution et les modalités de remboursement de l'emprunt devraient être assouplies pour encourager les primo-accédants. Devenir propriétaire d'un bien neuf, c'est s'installer sans travaux dans un logement confortable, bien isolé et distribué, lumineux, avec, à la clé, des économies d'énergie. C'est aussi bénéficier de frais d'acquisition réduits (à environ 3 % du prix d'achat du bien) par rapport à l'ancien (de 7 à 8 %). Dans le neuf, il existe des bonus écologiques pour l'achat d'un logement en avance sur la réglementation thermique. Et les propriétaires d'un bien neuf bénéficient aussi d'une exonération de la taxe foncière pendant deux ans. Ce délai peut être porté à cinq ans, voire sept en fonction de la performance énergétique du logement. Quant aux investisseurs, ils disposent toujours des avantages du dispositif Duflot (jusqu'à la fin 2016) pour l'achat d'un bien neuf à louer construit dans une zone tendue, c'est-à-dire présentant un déséquilibre entre l'offre et la demande de logements. L'avantage fiscal, réparti sur neuf ans, s'élève à 18 % du prix de revient du bien dans la limite d'un plafond global de 300 000 euros et de 5 500 euros/m².
Reste la question des prix du neuf, qui exclut de nombreux ménages. À terme, les cinquante mesures de simplification annoncées par le gouvernement devraient contribuer à faire baisser les prix et à dynamiser les ventes.


Posté le 02/09/2015