UNE DYNAMIQUE DE DÉVELOPPEMENT RENFORCÉ

Les Nouveaux Constructeurs ont le vent en poupe et un formidable rythme de développement. Le directeur général de cette société, Fabrice Desrez, nous en dit davantage.

Quelle est votre analyse de l'évolution du marché ? Auriez-vous des chiffres concernant votre activité ?

Le besoin structurel de logements en France, la forte aspiration des locataires à devenir propriétaires, les taux d'intérêt historiquement faibles, le nouveau dispositif d'investissement locatif Pinel, tous ces facteurs ont un effet favorable sur la demande de logements. Au-delà de ces données objectives, on constate cette année un regain de confiance chez les acheteurs potentiels, confiance qui est déterminante dans l'acte d'achat d'un bien immobilier. Nous sommes donc optimistes sur l'évolution du marché du logement, avec des rythmes de ventes en hausse de 15 % par rapport à la même période l'an dernier. Cet optimisme se traduit par une forte dynamique de croissance en matière de développement, avec un portefeuille foncier qui atteint désormais 10 000 logements, dont 6 500 en Île-de-France où nous sommes passés d'un rythme annuel de développement de 800 logements à 2 400 logements par an en quelques années.



Pourriez-vous nous présenter vos récentes réalisations ?

Notre offre est sans cesse renouvelée. Nous avons en ce moment environ 90 programmes en cours de commercialisation, dont la moitié en Ile-de-France. Nous intervenons sur des segments de marché variés. La primo-accession bien sûr, nous venons par exemple d'enregistrer de très beaux succès commerciaux sur des lancements à Pontoise, Bonneuil-sur-Marne, Villiers-le-Bel, ou encore à Saint-Fons près de Lyon. Le marché résidentiel Pour les secundo-accédants également : nous avons notamment renforcé notre présence dans les Hauts-de-Seine avec des programmes à Boulogne, Levallois-Perret, Chaville, Rueil-Malmaison, Chatenay-Malabry, Puteaux ou encore Colombes. Nous sommes également présents sur le marché de la résidence secondaire, par exemple dans les Alpes-Maritimes où nous venons de mettre en vente de nouveaux programmes à Saint-Laurent-du-Var et Mougins.



Comment définissez-vous vos choix architecturaux ?

Les choix urbains, paysagers et architecturaux dépendent avant tout du site, du tissu urbain dans lequel s'inscrit le projet. Par exemple, nous réalisons actuellement à Nanterre une résidence située au pied de la Grande Arche de la Défense. L'architecte anglo-iranienne Farshid Moussavi y a conçu un projet audacieux et résolument contemporain composé de strates horizontales superposées permettant d'offrir des vues spectaculaires vers l'axe historique allant du Louvre à la Grande Arche. Autre situation très différente, nous venons de lancer à Allauch, village provençal près de Marseille, un programme d'envergure de 210 logements. L'architecte Xavier Bohl s'est inspiré de ce lieu provençal en réalisant un projet villageois à l'échelle humaine, structuré autour d'une bastide, avec une variété de percements, de couleurs... Si la réponse architecturale d'un projet dépend beaucoup du lieu dans lequel il s'inscrit, elle est également dans la pratique le fruit de la concertation étroite que nous pouvons mener avec les municipalités ou les aménageurs auprès desquels nous intervenons.



Vous êtes très bien placé en terme de performance énergétique et vous avez même reçu un prix ?

Tous nos programmes bénéficient bien sûr de la RT 2012, qui a pour objectif de limiter la consommation d'énergie primaire à un maximum de 50 kWh annuel par m² en moyenne, ce qui représente un avantage important lorsque l'on achète un logement neuf. Nous développons également des bâtiments qui se distinguent par un niveau de performance énergétique encore supérieure, de type passif comme à Ménucourt, (qui a été récompensé par le prix GRDF des pyramides d'argent de la démarche environnementale) ou à Villeurbanne Maisons Neuves. Concrètement, la consommation est divisée par trois : par exemple, le coût annuel de chauffage d'un logement RT 2012 de 60 m², qui est de 190 euros, passe à 60 euros pour un logement passif.

Fabrice Desrez
Directeur général Les Nouveaux Constructeurs,
www.lnc.fr



Les Nouveaux Constructeurs en 2014, c'est.

Présence en France, Espagne et Allemagne
8 implantations régionales en France
2 secteurs d'activité :
- immobilier résidentiel
- immobilier tertiaire
492 millions d'euros de chiffre d'affaires
580 millions d'euros de réservations
Depuis 1972, 70 000 logements et 630 000 m² de bureaux construits.


Posté le 05/10/2015