IMAGINONS LA MAISON DE DEMAIN

Imaginez une maison parfaitement isolée, où vous seriez à la fois à l'abri des grosses chaleurs de l'été, et dans une atmosphère agréable l'hiver sans éprouver le besoin de chauffer. Un rêve?? Non, déjà une réalité. En effet, il se construit de plus en plus de maisons de haute performance énergétique en France. On connaît déjà le bâtiment basse consommation (BBC), la norme depuis 2013 pour toute nouvelle construction résidentielle. Demain, avec l'entrée en vigueur de la réglementation thermique 2020 (le 1er janvier 2021), les bâtiments à énergie positive (BEPOS) deviendront le standard dans le neuf. Dans ces maisons dites passives, c'est-à-dire qui produisent toute l'énergie (électricité, chaleur) dont les habitants ont besoin, le chauffage ne sert plus qu'à compenser les éventuelles pertes thermiques. Confort en hausse et factures en baisse, que demander de mieux??
 

Vert de la cave au grenier.

Dans le futur, les matériaux de construction permettront donc une meilleure isolation, mais ils seront aussi plus écologiques. Le bois et ses dérivés, la paille et le chanvre par exemple, mais aussi la plume ou encore la laine de mouton, entrent déjà dans la structure de certaines maisons « vertes ». D'origine animale ou végétale, ces biomatériaux, appelés aussi matériaux biosourcés, possèdent l'avantage d'être naturels et recyclables. Ils contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou le stockage temporaire de carbone. Mais c'est plutôt à l'intérieur de la maison qu'une vraie révolution se prépare.



Une maison ultra-connectée.

Lorsque vous sortez de chez vous, en appuyant sur un seul bouton, les lumières s'éteignent, les volets se ferment, l'alarme s'enclenche automatiquement et votre chaudière passe en mode éco. C'est déjà bien ! La domotique va cependant très vite passer à la vitesse supérieure. L'objectif : tout automatiser dans la maison et vous permettre de piloter l'ensemble de vos appareils à distance, via Internet ou votre téléphone mobile. L'Internet des objets, déjà en pleine explosion dans l'univers domestique, va permettre cette révolution de la domotique. Selon l'observatoire des technologies numériques iDate, cent milliards d'objets et d'appareils seront connectés à Internet (ou à un autre réseau) d'ici à 2020. Grâce à l'interopérabilité entre ces matériels, la maison sera encore plus communicante. Électroménager connecté, ampoules pilotées à la voix, autocuiseurs intelligents, capteurs pour surveiller la santé de vos plantes, portes d'entrées qui se colorisent en fonction du temps qu'il fait dehors... Il suffira de programmer plusieurs fonctions simultanées pour que votre maison vous obéisse au doigt et à l'oeil. Déjà, chez certains Français, l'ouverture d'une fenêtre entraîne l'arrêt du chauffage, le lave-linge prévient par un SMS lorsque le programme est terminé, idem pour la boîte aux lettres lorsque le facteur y dépose un colis... Reste un inconvénient majeur à cette maison du futur : elle ne sera sûrement pas à la portée de toutes les bourses.


Posté le 08/01/2016