Les ventes rebondissent sur le marché du neuf

Les ventes rebondissent sur le marché du neuf

Cela fait 5 ans que les professionnels attendent le réveil du secteur : le nombre de réservations a finalement progressé au cours du quatrième trimestre 2014. De nouveaux chiffres encourageants qui dessinent une reprise en douceur pour 2015.

 

Inversion de la tendance en faveur des réservations

 

La baisse des taux et les nouvelles aides feraient-elles déjà effet ? Le plan de relance lancé par le gouvernement en milieu d’année dernière semble bien porter ses fruits, tout comme les dernières statistiques avancées par les observatoires qui se concrétisent elles aussi. Alors que les mises en vente (-13,3 % par rapport à 2013) et réservations (-3,9 %) dans le secteur du neuf avaient globalement chutées en 2014, le marché a commencé à se réveiller en fin d’année.

 

Portées par le logement collectif (+3,8 %), les réservations ont augmentées de 3,4 % par rapport à la même période en 2013, soit 23 900 logements neufs vendus, selon les chiffres du ministère du Logement. Un rebond qui ne permet pas à lui seul d’inverser la tendance à la baisse initiée sur les trois précédents trimestres de 2014. Les mises en vente peinent, quant à elles, à repartir, enregistrant une baisse de 6,1 % sur le quatrième trimestre comparé à la même période en 2013.

 

Les appartements plus attractifs que les maisons

 

Le regain d’activité concerne principalement les réservations d’appartements, principalement les deux et trois pièces qui enregistrent respectivement une hausse de 5,5 % et 5 %, selon les informations du ministère du Logement. Les réservations de maisons individuelles chutent, elles, de 0,8 % sur ce dernier trimestre. Ce qui porte l’ensemble des réservations pour les maisons à -17,6 % sur l’année.

 

Quant aux mises en vente d’appartements, elles reculent de 4,7 % sur ce dernier trimestre contre 20 % pour les maisons individuelles. Une baisse de 11,7 % et 27,1 % sur l’ensemble de l’année. Et, alors que les ventes de studios ne décollent pas contrairement aux deux et trois pièces qui ont le vent en poupe, c’est pourtant le type de logement que les promoteurs ont le moins réduit dans leurs mises en vente. En effet, sur les 11,7 % de baisse pour les mises en vente d’appartement, seuls 2 % concernent les studios, toujours perçus comme l’investissement locatif par excellence.

 

Cette lancée initiée au quatrième trimestre 2014 se poursuit depuis le début de l’année avec des «bureaux de vente très fréquentés» selon François Payelle, le Président de la Fédération de Promoteurs Immobiliers (FPI). Signe d’un regain de confiance pour l’achat d’un bien sur le marché du neuf.

Posté le 08/01/2016