Investir dans l’haussmanien : les bons conseils d’un architecte

Immeuble Haussmanien Paris

Vous craquez sur les moulures, corniches, et cheminées en marbre ? Ça tombe bien, les appartements haussmaniens ne se démodent jamais… c’est donc a priori un bon investissement, à condition de prendre quelques précautions avant d’investir – que ce soit pour y habiter, ou pour le louer. Les bons conseils d’un spécialiste…

 

Architecte de renom, Anthony Bechu a restauré à Paris de prestigieux immeubles haussmaniens, comme ceux de la Banque de France ou du quartier de l’Olympia (salle qu’il a également réhabilitée!)  Passionné par l'histoire des bâtiments, il nous parle de ce style d’autrefois qui pourrait bien répondre aux problématiques d'aujourd'hui … à quelques conditions.

 

Préférez les bas étages…

En général, plus on monte et moins il y a de hauteur sous plafond. Et plus on arrive à la fin du 19ème siècle, début du 20ème, dans l'haussmanien "tardif", plus on voit des immeubles avec des plafonds bas. Or, la qualité du haussmanien, à l'origine, c'est quand même le bel espace sous plafond, qui donne une qualité de vie, un luxe.

 

Vérifiez si l’immeuble reçoit assez de lumière

Malgré les ides reçues, la luminosité peut être très suffisante, et même très belle, dans les appartements haussmaniens, car les fenêtres sont grandes dans les étages intermédiaires. Mais il faut pour cela que l’immeuble ne soit pas placé dans une rue trop étroite, mal orientée, ou qu’on n’ait pas « bouché » sa luminosité en construisant en face des immeubles modernes plus grands…

 

Choisissez un immeuble qui a gardé son âme

C'est surtout l'enveloppe extérieure des immeubles haussmaniens qui importe : d'ailleurs, beaucoup ont gardé seulement  les façades pour refaire derrière des appartements qui ne correspondaient en rien à la conception initiale. Préférez les « vrais » immeubles haussmaniens, ayant préservé de vraies  vastes cages d'escaliers éclairées, où les gens se rencontrent et peuvent échanger : c'est essentiel, et spécifique à la qualité sociale de cette architecture... même s'il a fallu faire un peu de place aux ascenseurs !

 

Adaptez les pièces à votre mode de vie

Vous ne vivez pas dans un musée : qu'à l'intérieur de votre appartement vous supprimiez les corniches, boiseries et cheminées... ça vous regarde ! On peut très facilement adapter les pièces des appartements haussmaniens aux modes de vie actuels. On peut abattre une cloison pour faire de plus grandes pièces, réinstaller la cuisine dans les pièces de vie, à l’avant de l’appartement – autrefois, elle était tout au fond d’un long couloir, à l’arrière, et desservie par un escalier de service, qui permettait aux domestiques d’y accéder directement. Aujourd’hui, on voit beaucoup d’appartements  qui ont été coupés en deux : le plus petit est alors desservi par cet escalier de service qui donnait autrefois sur la cuisine…On voit aussi beaucoup de chambres de bonnes, dans les derniers étages, réunies  pour faire de plus grands appartements… mais dans ce cas, la présence de l’ascenseur est impérative, certains immeubles haussmaniens en sont encore privés !

 

 

Posté le 04/10/2016