Entretenez votre maison... à distance

robot ménager

Et si votre maison se nettoyait toute seule, en votre absence ? C'est ce que promettent les nouveaux robots ménagers. Faut-il investir ? Quel gain d'efficacité, quel rapport qualité prix ? On vous dit tout...

 

Il a fait sensation en septembre au tout dernier IFA de Berlin, le salon annuel qui présente les grandes innovations et tendances technologiques : le Braava Jet, un petit hybride entre serpillière et balai, se glisse partout pour nettoyer et brosser les sols, même sous les meubles de cuisine, autour des lavabos et des toilettes... et se commande à distance grâce à l'appli iRobot. Un nouveau modèle qui  lave... d'autres encore, plus nombreux,  qui aspirent… et tous se connectent ! Pour quels avantages et quels résultats ?

 

Les plus

. Ils sont encore plus simples d'utilisation que les robots classiques : plus de télécommandes, plus de réglages sur l'appareil, tout se fait via l'application installée sur son smartphone.

. Ils procurent le plaisir d'entrer dans une maison toujours propre ! Plaisir, mais aussi praticité… bien adaptée à la vie moderne ! Des amis annoncent qu’ils  passeront prendre l’apéro ce soir et on a laissé la maison dans un sale état ? De son bureau, on déclenche aspirateur et laveur de sol. On rentre de vacances demain, et on n’a aucune envie d’ouvrir la porte d’une maison où la poussière s’est accumulée pendant trois semaines ? Qu'on soit à Paris, New-York ou Tokyo, il suffit de dégainer son smartphone pour déclencher un grand ménage à distance chez soi, même à des milliers de kilomètres... On a loué ou échangé sa maison pendant les vacances ? On déclenche le nettoyage des sols juste avant l’arrivée des hôtes… 

- Avec la connexion, ces robots dernières générations acquièrent aussi des fonctionnalités supplémentaires : ainsi, le Roomba 980, premier des iRobots à avoir été connecté, est aussi  le premier doté d’une caméra lui permettant de cartographier l’espace en temps réel : il optimise ainsi ses déplacements et gagne jusqu'à 2 heures d’autonomie.

- Vous avez forcément un smartphone : plus besoin de multiplier les télécommandes, il va piloter toute votre armée de robots (l’aspirateur, le laveur, mais bientôt sans doute aussi celui qui tond la pelouse, celui qui nettoie les vitres, celui qui mijote la soupe…). Et le smartphone n’est pas seul à se muer en télécommande : on peut aussi utiliser les montres intelligentes. Le tout nouveau robot aspirateur Neato Botvac Connected ™ (799€) s'annonce comme le premier à pouvoir être contrôlé de cette manière.

. A terme, annoncent les spécialistes,  tous les objets de la maison vont se doter de fonction connectée, et pourront donc être reliés entre eux …On imagine donc tous les développements possibles !

 

Les moins

. Ils coûtent cher : la fonction connectée fait remonter le prix des robots ménagers, qui avait commencé à se démocratiser ces dernières années. Alors que l'entrée de gamme se situe à 369 euros en moyenne pour des robots aspirateurs de bonne qualité, on remonte autour des 700 pour les nouveaux robots connectés.

- Commander à distance, c’est bien pratique, mais quand il s’agit du robot laveur, par exemple… qui va mettre l’eau dans le réservoir, ou changer la lingette imprégnée de produit qu’il faut fixer sous le robot avant de le lancer ? Des améliorations sont à prévoir si on veut que certains robots soient vraiment totalement autonomes...

 

Le bilan

Nettement plus d'avantages que d'inconvénients, mais attendez peut-être un peu avant de vous précipiter sur les nouveaux modèles : si  la fonction connectée se généralise, on peut s'attendre à une baisse rapide des prix. Dès cet automne, par exemple, le nouveau Roomba 666, identique à son prédécesseur hormis la fonction Carpet Boost (qui nettoie les tapis à fond), sera proposé à moins de 750 euros (contre 999 euros pour son prédécesseur).  Et le petit nettoyeur de sol Braava Jet est lancé au prix imbattable de 249euros.


 

 

Posté le 24/10/2016