Logements connectés, la révolution est en marche

La maison 2.0 est pour demain. Grâce aux technologies, les propriétaires pourront demain piloter leur domicile à distance, histoire d'optimiser les usages et de réaliser des économies d'énergie. Les constructeurs y travaillent.

Bienvenue dans un monde immobilier connecté.

Vous connaissiez la domotique, vous allez apprendre à découvrir la maison 2.0 ! La différence n'est pas que sémantique, elle est aussi technologique. Aux systèmes endogènes qui permettaient de piloter les fonctions de sa maison depuis une « centrale » à domicile vont se substituer des dispositifs à distance qui autoriseront à commander les objets connectés de son logement depuis l'extérieur, via Internet ou une application mobile.

Relancer la chaudière, couper l'électricité, actionner les volets, piloter la température du logement, détecter une panne, contrôler l'hygrométrie de son domicile, baisser la température du réfrigérateur, déverrouiller la porte d'entrée... la commande à distance, depuis les smartphones, est appelée à se généraliser. Les constructeurs y travaillent et commencent à décliner en version privée, ce qui existe déjà dans des bâtiments professionnels, dits intelligents.

L'enjeu est de concevoir des systèmes globaux et interconnectés pour éviter d'avoir à activer plusieurs applications. Cet habitat nouvelle génération, plus convivial et confortable, mobilise notamment des opérateurs comme Nexity, Bouygues Immobilier ou BNP Paribas Immobilier, à travers des offres « bouquet » utilisables depuis un mobile. La mise en marché de ces services et des logements innovants connectés est prévue à partir de 2017-2018. Côté coût : la facture technologique doit être mieux précisée. Pour ce qui est de la confidentialité des données, il faudra vaincre les réticences de propriétaires peu enclins à ce que leurs données de logement soient stockées par des tiers...



Connexions et... interconnexions.

• Le logement connecté repose sur l'idée d'une box installée à domicile capable d'exécuter à distance les ordres donnés par le propriétaire, depuis une tablette ou un mobile.

• Parmi les applications, certains constructeurs imaginent des services de conciergerie pour mettre en relation les habitants d'un même secteur ou des interfaces... modulant l'éclairage d'un logement selon la météo ou la luminosité.

• D'après une étude CSA de mai 2016, 72 % des Français ont déjà entendu parler du domicile connecté et 56 % des Français de moins de 35 ans sont attirés par ce concept.

• A l'avenir, le machine learning, intégré dans les objets, permettra à ceux-ci de s'autoréguler. Ainsi, un chauffage pourrait se déclencher automatiquement s'il estime la température trop basse... ou des volets se baisser d'eux-mêmes selon la luminosité.


Posté le 21/11/2016