Du nouveau sur le marché de l'électricité. L’occasion de changer ?

electricite

Présent en France depuis 1968, le groupe italien ENI s'est déjà imposé comme le deuxième opérateur du gaz naturel en France, avec 700 000 clients.  Il se lance en avril 2017 sur le marché de l'électricité, en nous promettant des économies sur notre budget. Tour d’horizon de l’offre des principaux fournisseurs en France

 

Moins concurrentiel que celui du gaz, le marché de l'électricité, pourtant ouvert à la concurrence depuis le 1er juillet 2007, reste largement dominé par l'opérateur historique : fin 2016, 87 % des 32 millions de sites de particuliers étaient encore alimentés par EDF, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Un sondage de l’Ifop, commandé par ENI Gaz & Power France, révèle que 10% seulement des Français se disent prêtes à changer de fournisseur. Et pourtant, 86% d'entre eux estiment que les prix de l'électricité vont en augmentant ! Le géant transalpin de l'énergie entend les convaincre et mettre fin au quasi monopole d'EDF : il vise plus d’un million de clients dans le gaz et l’électricité d’ici à la fin de l’année et 2,1 millions en 2020, répartis de manière équilibrée entre les deux sources d’énergie, a précisé le directeur général d'ENI, Daniel Fava, lors de la conférence de presse annonçant le lancement sur ce nouveau marché.

Des économies de 10% garanties sur une offre groupée ?

Avec sa nouvelle offre Dual et son "Bonus deux énergies", le groupe ENI promet une remise exceptionnelle de 10% garantis, en associant gaz et électricité. De quoi séduire, puisque selon le même sondage Ifop commandé par ENI, 73% des Français s'attendent à une remise supplémentaire s'ils ont les deux énergies chez le même fournisseur, mais seulement 14% déclarent en bénéficier.* C'est donc le moment de faire coup double en regroupant vos factures : ENI s'impose d'emblée comme celui fournissant le prix le moins cher pour les deux énergies groupées. Mais Direct Energie le talonne en proposant lui aussi un rabais de 10% à ses clients qui opteront pour les deux énergies chez eux. Idem chez Lampiris, tandis qu'Engie (fusion des deux opérateurs historiques EDF et GDF) n'offre pour l'instant aucune garantie de réduction sur son offre groupée Duo Ajust 3 ans.

Comment faire son choix parmi les alternatifs ?

Avec l'arrivée d'ENI, seize fournisseurs différents commercialisent désormais l’électricité à prix de marché, c’est-à-dire à un tarif librement fixé par chacun d’entre eux. Dans un contexte où le prix du kWh électrique est appelé à augmenter, il faut donc se pencher attentivement sur cette floraison d'offres énergétiques. Mieux vaut vous aider d'un bon comparateur – http://comparateur-offres.energie-info.fr, celui du médiateur national de l'énergie, institution publique indépendante, vous garantit l'objectivité.

Le tarif réglementé s'avère le moins avantageux

La plupart des comparateurs prennent  en compte votre situation personnelle, car la comparaison doit se faire en fonction de vos habitudes de consommation, de la taille de votre logement, des énergies que vous utilisez. Mais quelque soit le profil, le tarif réglementé s'avère le moins avantageux, puisque tous les fournisseurs alternatifs se basent sur celui-ci pour proposer une offre garantie x% moins chère :

  • - 5 % chez Direct Energie
  • - 10 % chez Lampiris,
  • - 8 % chez Happ-e, offre low cost exclusivement en ligne d'Engie.
  • D'autres proposent une réduction sur l'abonnement : – 20% garantis chez Planète Oui, un fournisseur d'électricité 100% verte, mais dont le tarif très compétitif est soumis à certaines conditions – il faut notamment faire sa relève mensuelle soi-même !

Mais attention, tous ces fournisseurs d'énergie s'alignent sur le tarif réglementé : si celui-ci augmente, leur prix risque aussi d'augmenter... cependant, la plupart vous garantissent un prix fixe pendant deux ou trois ans après votre abonnement, quelque soit la hausse du tarif réglementé. Un argument intéressant, quand on sait que d’après l’organe de régulation des marchés de l’énergie, la seule contribution au service public de l'électricité comptera pour 30% dans la hausse totale des prix de l’électricité subie par le consommateur entre 2013 et 2017. Et si vos prix augmentent, n'oubliez pas que vous restez libre à tout moment de changer à nouveau de fournisseur : les offres sont sans engagement, les changements sont sans frais et bien sûr... sans coupure !

BV

 

Posté le 20/04/2017