Connecter sa maison, en six étapes

Connecter sa maison

On nous parle beaucoup de la "maison connectée", celle du futur... En pratique, comment se lancer dans cette nouvelle ère, qui va améliorer notre confort de vie, faciliter et sécuriser notre quotidien ? Réponse en six étapes simples.




1. Trouver la bonne connexion

Les marques sont très nombreuses sur le marché, et il existe de nombreuses normes de transmission filaire ou sans fil : le néophyte a bien du mal à s'y retrouver ! Avant même de commencer à réfléchir à la norme qu'il faudrait choisir, commencez par répondre à cette question : câble ou sans fil ? Les solutions câblées ont la réputation d’être moins sujettes aux interférences et plus sécurisées. Encore vrai ? Plus forcément : les solutions sans fil peuvent être tout aussi efficaces et elles offrent  une flexibilité beaucoup plus grande dans l’utilisation. Iquant à la norme sans fil qui convient le mieux, c'est simple : fiez-vous à la norme mondiale leader ! Elle s’appelle Z-Wave. Ses avantages : sa longue portée, ses critères de sécurité élevés, sa faible consommation d’énergie et sa haute stabilité de connexion.

2. Déterminer les fonctions utiles
Connecter, oui, mais pourquoi ? Toutes les fonctions dont vous pouvez peut rêver, ou presque, sont aujourd'hui possibles : du chauffage automatisé au contrôle de la lumière, en passant par la machine à café qui démarre automatiquement le matin, ou encore l’entrée dans son domicile sans avoir besoin de clé ! Les possibilités sont si innombrables qu'on se demande par quoi commencer... Fiez-vous à votre sens pratique : le système installé doit d'abord agir efficacement sur l’économie d’énergie, la commodité et la sécurité. En outre, la compatibilité est un facteur crucial. Est-ce que les composants d’autres fabricants peuvent être intégrés à la solution ? Pouvez-vous intégrer un système de contrôle de l’éclairage comme Philips HUE ou encore un système de contrôle par reconnaissance vocale comme Amazon Alexa ? Après tout, personne n’a envie d’avoir à gérer quatre ou cinq applications différentes pour exploiter sa maison connectée.

3. S'assurer de la facilité d'utilisation
La domotique n'est plus réservée qu’à un cercle d’initiés ! Aujourd’hui, presque tout le monde peut installer sa propre maison connectée en quelques minutes, à condition d'opter pour un logiciel facile à utiliser, et des applications compatibles entre elles, qui permettent de gérer l'ensemble de l'installation.

4. Sécuriser le système
La sécurité de la maison est généralement au premier plan des fonctions souhaitées, avec par exemple des capteurs de mouvement et des alarmes connectés entre eux. Mais cette fonction ne peut donner sa pleine efficacité que si... le système lui-même, dans sa globalité,  est sécurisé ! Le transfert sécurisé des données entre chaque composant et le cloud, une zone d’administration protégée par mot de passe, est donc essentiel. Vous pouvez vous référer  aux différentes homologations de sécurité informatique provenant d’organismes indépendants. L’Organisme leader en Europe est AV-Test, un laboratoire de test allemand. Il teste rigoureusement et régulièrement les systèmes domotiques.

5. Faire évoluer le système
Cela peut s'avérer complexe à l'usage, car de nombreux fournisseurs apparaissent sans cesse, proposant des systèmes domotiques différents - dont de nombreuses start-up. Fiez-vous à quelques indicateurs clairs, pour déterminer si un fabricant spécifique peut être considéré comme sérieux : le fournissseur est-il sur le marché depuis un certain nombre d’années ? Est-il reconnu pour son expérience ? Propose-t-il des mises à jour régulières du système ? Son catalogue produits est-il à même d'évoluer de façon constante ? Son système domotique permet-il l’intégration et la gestion de périphériques en provenance d’autres fournisseurs ?

6. Evaluer les coûts
Mettre en place son propre système domotique sans fil peut se faire à un coût relativement abordable, car tous les composants ne doivent pas être achetés tout de suite. Mais prenez aussi en compte les frais à l'usage : certains fabricants facturent des frais mensuels en plus du prix d’achat du système, ce qui peut entrainer un coût continu, excessivement élevé. Préférez ceux qui offrent une solution évolutive, avec un kit de démarrage simple que vous pourrez éventuellement compléter plus tard.

BV

Photos : Système Devolo Home Control, qui a reçu à plusieurs reprises le label «Maison intelligente de l’année».

 

Posté le 07/11/2017