Plus de deux français sur trois se sentent à l'étroit chez eux

s agrandir

Envie de repousser les murs ? Vous n'êtes pas le seul : plus de 69% de nos compatriotes estiment manquer de place chez eux. Quelles solutions ?

 

Nos maisons semblent rétrécir d'année en année : à l'automne dernier, plus de 61% des Français déclaraient se sentir à l'étroit dans leur habitation;  ils sont désormais plus de 69%, selon deux sondages effectués en septembre 2016 et octobre 2017 par Greenkub, N°1 français de constructions modulaires en bois*.

 

S'agrandir jusqu'où ?

Une pièce supplémentaire – chambre, pour 26% des sondés - suffirait généralement à combler ce besoin d'espace : 23% d'entre nous se contenteraient de 10m2 supplémentaires, tandis que 35% iraient jusqu'à 20m2. Seuls 17% voient encore plus grand (21 à 30m2), tandis que 8% rêvent d'un espace de 31 à 40m2, 17% allant jusqu'à 41m2 et plus... Malheureusement, pour une majorité de Français, ces rêves de grandeur restent du domaine de l'impossible : 51% estiment qu'ils ne peuvent agrandir leur habitation comme ils le souhaiteraient, et pour 69%, ce sont les démarches administratives (notamment, l'obligation de déposer un permis de construire) qui représentent la première cause d'abandon de leurs projets.


S'agrandir pourquoi ?


Si la chambre vient en première position au top des rêves de grandeur, les Français sont aussi 18% à vouloir plus de place... pour mettre en location ces m2 supplémentaires. Avec l'explosion de sites de locations entre particuliers, comme Airbnb, cette option est devenue un moyen privilégié de mettre du beurre dans les épinards. Les Français ne rechignent plus à louer tout ou partie de leur habitation ! Mais 13% souhaiteraient aussi une pièce pour ranger, et 10% pour y exercer une activité professionnelle : installer son bureau à la maison s'annonce comme la nouvelle façon de travailler !

 

S'agrandir comment ?


Ce n'est pas forcément si compliqué ni si coûteux qu'on le croit : votre maison ou votre appartement peut receler des possibilités d'agrandissement que vous ne soupçonniez pas ! Des plafonds hauts permettent d'envisager la création d'une pièce en mezzanine (sans besoin d'aucune autorisation administrative); la présence d'un grenier, ou même de combles a priori inexploitables, peut s'avérer précieuse – si la hauteur est insuffisante, il est possible de surélever (ce qui nécessite tout de même une autorisation de la municipalité, ou de la copropriété le cas échéant). Et ne négligez pas les garages, voire les  caves et sous-sol : les "souplex" sont de plus en plus tendance, avec de nouvelles possibilités d'aération et d'éclairage, sur le plan technique. Enfin, si vous avez la chance d'avoir un jardin, vous pouvez exploiter ces précieux m2 disponibles en adjoignant à votre habitation principale une pièce supplémentaire (extension)... ou en la "déposant" sur un coin du terrain : c'est la solution proposée notamment par GreenKub. Un concept intelligent de "studios" prêt à poser sur un coin de votre terrain, en cinq jours, sans avoir besoin de déposer de permis de construire  du moment qu'ils ne dépassent pas 20m2 : cette alternative serait 60 % moins coûteuse qu'une extension ou surélévation (surfaces disponibles de 11 à 30 m2, à partir de 15 900 euros TTC livré posé, plus d'informations : http://www.greenkub.fr).

 

 

Brigitte Valotto

 

 *Méthodologie : sondage effectué en ligne sur Facebook et une base propriétaire à GreenKub à destination de plus de 76.698 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, entre le 2 et 10 octobre 2017 ainsi que les données issues d'un sondage effectué en septembre 2016 auprès de 34.000 personnes. Profils : 49% de femmes et 51% d'hommes.

 

Posté le 14/11/2017