Le prêt immobilier, source de stress...

crédit immobilier

Malgré les taux, qui restent historiquement bas, les Français vivent le crédit immobilier comme une véritable source d'angoisse ! Mais qu'est-ce qui nous stresse autant à l'idée d'emprunter ?

 

Certes, nous sommes nombreux à franchir le pas : l’année 2017 devrait même s'inscrire comme celle de tous les records, dépassant 2016 et ses 250 milliards d’euros prêtés par les banques françaises Toujours attachés à la pierre, les Français sont donc attirés par la faiblesse des taux. Et pourtant, l'idée d'emprunter les stress ! C'est en tout cas ce que démontrent les résultats d'un récent sondage Opinion Way pour Pretto, un courtier immobilier en ligne.*

La lourdeur des démarches

La première chose à les décourager ? Ce n'est pas tant la crainte de ne pouvoir rembourser (il est vrai qu'on ne leur a pas posé cette question !) que le marathon de démarches dans lequel il faut s'engager pour souscrire à un prêt : 65% des Français estiment qu'elles sont compliquées, et près sur cinq (17%) les considère même comme "très compliquées". Comprendre les différents éléments du dossier (assurance, garantie, remboursement anticipé...) est déjà complexe (surtout pour les primo-accédants, qui sont 61% à avouer des difficultés sur ce point) mais il faut ensuite rassembler toutes les pièces nécessaires - un pensum que 51% d'entre nous redoutent !  Seuls 2% des emprunteurs, ou futurs emprunteurs, disent n'avoir aucune difficulté avec toute cette paperasse !
Les plus angoissées sont les femmes (69% contre 60% des hommes)... sans doute parce qu'elles savent que ce sont elles qui vont s'y coller ! Elles sont suivies par les jeunes, plus anxieux de cette "toute première fois" que leurs aînés déjà expérimentés  (70% des jeunes âgés de moins de 35 ans contre 63% pour les plus de 35 ans). Pourtant, ne plus en être à son premier emprunt  n'est pas forcément une garantie de sérénité : parmi  les personnes ayant déjà souscrit un prêt immobilier, une forte majorité de 58% continue à trouver ces démarches compliquées (contre 78% pour celles ne l’ayant jamais fait).

La course au meilleur taux

Ne pas se faire avoir, comparer les offres des différentes banques pour dénicher les meilleurs taux, ça prend du temps... et 45% d'entre nous trouvent cela fastidieux. En ce domaine, les novices, pleins d'espoirs, se montrent moins inquiets que ceux qui ont déjà acheté... peut-être plus naïfs ? Ils sont  36% à trouver la comparaison compliquée, contre  52% chez ceux qui ont déjà souscrit un prêt immobilier, et 39% à juger difficile d'obtenir le meilleur taux... contre  50% chez ceux qui sont déjà passés par là !  « C'est un résultat confirmé par notre expérience auprès de nos utilisateurs ! Une bonne partie de ceux ayant déjà fait un crédit immobilier par le passé ont pu se rendre compte après coup qu’ils n’avaient pas obtenu l’offre la plus compétitive, explique Pierre Chapon, co-fondateur de Pretto. C'est alors qu'ils apprécient qu'on les aide pour naviguer et sélectionner la meilleure offre ».  Cet accompagnement serait jugé particulièrement nécessaire pour trouver le meilleur taux d’emprunt et négocier les conditions (71% des Français) mais aussi, et encore davantage, pour "comprendre les différents éléments d’un projet de prêt immobilier" (74%, dont 20% qui estiment qu’il serait "tout à fait nécessaire" en ce cas).  Des réponses qui expliquent la progression continue des courtiers immobiliers : après avoir doublé ces dix dernières années, ils devraient représenter la moitié de la production de crédits immobiliers d'ici 2020.

Brigitte Valotto

*Etude menée auprès d’un échantillon de 1 068 personnes, représentatif de la population de française, en novembre 2017.

 

Posté le 07/05/2018