Normes en vigueur pour un logement neuf

Les normes en vigueur pour un logement neuf

Les normes d'un logement neuf sont un gage pour l’acquéreur que son habitation à été construite en suivant un cahier des charges bien précis. Les normes sont révélatrices de la qualité des matériaux utilisés, essentiels pour une bonne isolation thermique et acoustique. Plus qu'un garant pour l'acquéreur, les normes sont étudiées par les banques et collectivités pour accorder crédits et subventions.


Depuis 2006, la norme RT 2005 assure aux logements neufs une consommation énergétique moindre. En moyenne un logement qui respecte cette norme consomme entre 120 et 220 KWh/m2/an. Cette consommation comprend les besoins de chauffage, d'eau chaude, de ventilation, d'éclairage et de refroidissement. 

A celle-ci s'ajoute la norme HPE (haute performance énergétique) et la norme THPE (très haute performance énergétique). Ces normes sont accordées si la consommation moyenne en KWh/m2/an est inférieure à un pourcentage de la consommation sous norme RT 2005. Elles ne sont pas obligatoires mais permettent une plus-value lors d'une éventuelle vente du logement concerné. 

A partir du 1er Décembre 2012, les logements neufs devront être affublés de la norme RT 2012 qui reprend les principes de la norme BBC (bâtiment basse consommation). Cette norme prend en compte l'emplacement géographique du logement pour optimiser sa consommation énergétique. Ainsi la consommation d'un logement possédant la norme RT 2012 s’élève à environ 50KWh/m2/an. Cette norme permet à l’acquéreur de diminuer sa facture d’énergie et de bénéficier d'un certain confort, en été notamment pour les logements non climatisés. 

Certains labels existent et attestent de la qualité des équipements et des matériaux. Le label Promotelec concerne toute l'installation électrique, du chauffage à la production d'eau chaude. Le label Qualitel prend lui en compte plusieurs critères déterminant du logement comme l'isolation phonique ou encore la durabilité des toitures.

Toutes ces normes et labels apportent une valeur ajoutée au logement et vise à long terme à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elles peuvent influencer le prix en cas de vente et la décision d'un acheteur soucieux de l'environnement. Ces normes peuvent permettre de percevoir des subventions par l'état et les collectivités régionales. Elles peuvent également apporter une majoration du coefficient d'occupation des sols de votre terrain en plus de l'économie des charges.

Posté le 01/04/2012